Body ! Don't Cry

UNE APPROCHE ORGANIQUE ET IRONIQUE

 

Je ne cesse de questionner la danse contemporaine et sa dramaturgie.
Mon écriture chorégraphique se nourrit de l'improvisation, de la performance vocale, de la voix et des mots.

La danse me permet une liberté sans mesure, celle du corps et de ce qu'il a à dire. Elle est le pont entre ce qui se voit et ce qui s'entend, des os jusqu'aux cordes vocales.
Je travaille le mouvement en fonction des histoires que j'invente.
Je travaille à danser ma vie, une nécessité de faire et de dire. 
Je travaille à faire naître un langage : celui qui éveille en profondeur les capacités à transcender les acquis, les formatages, à pousser une réflexion profonde sur la liberté d'être et d'agir en tant que femme et être humain. 

 

Faire parler les oubliés, faire danser les morts, inventer un théâtre de l'absurde qui se danse, qui se bouge et qui se crie pour ne pas succomber au chaos et sourire devant lui. Body ! Don't Cry...

HISTORIQUE DE LA COMPAGNIE

 

En 2009, Marlène Rostaing rencontre la chorégraphe Anastasia Khvan avec qui elle crée une plateforme artistique et administrative qui réunit plusieurs artistes, à Toulouse. En 2009 né le Collectif Davaï et Marlène Rostaing créera son premier solo le Bal qui sera soutenu par Josef Nadj et le CCN d'Orléans. En 2015, Marlène et Anastasia décident de prendre chacune leur envol après ces années d'expériences riches et collectives. Basée à Toulouse, la Compagnie Marlène Rostaing voit le jour le 23 février 2016.

Entre 2011 et 2016, elle rencontre Lucie Laricq ingénieur du son, Patrick Cunha à la lumière et Yaëlle Antoine metteur en scène, directrice artistique de la Cie d'Elles et regard extérieur de Tragôdia ou Thésée-moi !  le deuxième volet autour de l'héritage de la féminité.

En 2018 la compagnie devient  la Cie Body ! Don't Cry. Un fort désir de nommer un écho de nos corps vibrants, un hommage à tous les corps, nos corps...tels qu'ils sont.

 

RÉPERTOIRE DE LA COMPAGNIE

-Le Bal

-Tragôdia ou Thésée-moi !